PRANLES

  • PRANLES
  • PRANLES
  • PRANLES
  • PRANLES

Accueil du site > Pages annexes > La grande chélidoine

La grande chélidoine

Feuilles fleur fruit seve de la chelidoine1 La grande chélidoine : elle est bien reconnaissable, et bien connue sous le nom d’herbe-aux-verrues. On l’appelle aussi grande éclaire. Sa tige haute porte des feuilles molles, dentelées, profondément découpées, parfois velues, et qui ressemblent aux feuilles de chêne ; elle offre volontiers un aspect buissonnant. Groupe de chelidoines1

Ses fleurs jaune orangé, à 4 pétales, ne sont pas spectaculaires, mais elle fleurira tout l’été ; on disait que sa floraison correspondait au séjour des hirondelles chez nous, d’où son nom (khelidon = hirondelle en grec). Ses fruits sont curieux, des capsules dressées et groupées, comme un bébé conifère. Elle occupe les mêmes terrains que la monnaie-du-pape, et indique la présence d’azote dans le sol.

La chelidoine1 Cassez une tige et vous constaterez que son suc est orange, épais ; il a la réputation, si on l’applique sur une verrue, de la faire disparaître. Toutefois, méfiez-vous de sa causticité ! Dernière information : c’est une papavéracée, donc de la même famille que le coquelicot.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF